Maisons : 1868-1879
ASSOCIATION FRANCIS JAMMES
Accueil. Texte du mois. Actualités. Le Poète. L'Association. Plan du site-Liens. Les-Echos-Inscription. Parent. Maisons : 1868-1879. Maisons : 1880-1938.

Tournay — F. Jammes y naît le 2 décembre 1868 à quatre heures du matin (plaque sur la maison natale). “C’est dans une petite rue parallèle à la grande […] que ma maison natale, la maison Cazabat, était située”. Francis Jammes gardera le souvenir du Docteur Pédebidou, de Mlle Mailhou, l’épicière, de M. Lay, l’instituteur, du notaire Denagiscarde et du pharmacien Fourcade. En juin 1875 le jeune Francis quitte Tournay pour Pau.


Pau Pau qui ouvre l’éventail d’azur des Pyrénées est la capitale du Béarn depuis 1464 . Dès son plus jeune âge F. Jammes y rendit visite à ses grands-parents maternels Bellot . Il fit la connaissance du graveur Paul Lafond (1847-1918), conservateur du Musée des Beaux-Arts, et du peintre Eugène Carrière (1849-1906), qui habitait alors Villa Etchebaster. Il s’y fiança à Mlle Ginette Gœdorp le 18 août 1907 chez sa tante Aménaïde Heïd, 6, rue Marca. – Musée des Beaux-Arts : Buste en terre cuite de F. Jammes par G.C. de Swiecinski.


Il y avait un riant escalier

Dont m’étonnait la porte dont le verre

était si beau qu’il était cannelé.


Oeuvres, Tome I, p. 279.


Saint-Palais — C’est en 1876 que Victor Jammes fut nommé receveur de l’enregistrement à Saint-Palais. Le jeune Francis suivit les cours de l’Abbé Duc puis de M. Sabre – sa maison donnait sur la Bidouze. La famille Jammes quitta Saint-Palais à la fin de l’année 1879 pour s’installer à Orthez puis à Pau. Garris, récemment uni à Saint-Palais, a donné son nom à une des Sources (1936).

Je suis entré dans ce tombeau de mes huit ans.

Là, je fus malheureux. On était mécontent

De moi. J’aurais voulu je ne sais comment faire

Pour être un autre enfant et pour ne pas déplaire.


Ma France poétique, p. 30.